jeudi 10 mai 2012

L'horloge de la fin du monde



"Réveillez vous! Il est déjà 23h55". Ne regardez pas en bas à droite de votre écran, il n'est pas réellement 23h55 (ou alors c'est un coup de bol!): C'est l'heure qui est affichée sur l'horloge de la fin du monde. Il s'agit d'une horloge conceptuelle sur laquelle "minuit" représente la fin du monde. Plus l'heure approche de l'heure fatidique plus l'humanité est proche de sa perte. Depuis sa création en 1947, elle est régulièrement mise à jour  par les directeurs du Bulletin des scientifiques atomistes, de l'Université de Chicago.

L'horloge utilise donc l'analogie du décompte vers minuit pour dénoncer le danger qui pèse sur l'humanité du fait des menaces nucléaires, écologiques et techniques. Également baptisée Horloge de l'Apocalypse, elle indique, depuis le 11 janvier 2012, minuit moins cinq (23:55).












À l'origine, cette horloge représentait la possibilité d'une guerre nucléaire mondiale, en soulignant la menace liée à la prolifération des armes nucléaires. Mais par la suite, ces inventeurs ont pris en considération les perturbations dues au changement climatique, les problèmes liés à un futur manque de pétrole ou encore les risques liés aux nouvelles technologies.

Elle atteint son heure la plus critique en 1953, peu de temps après la création de l'horloge. En plein contexte de Guerre Froide, la course à l'armement massif entre les États Unis et l'URSS est alors à son paroxysme. Les essais nucléaires se multiplient et font craindre le pire à la communauté scientifique. 

Depuis sa dernière mise à jour, effectuée, en début d'année 2012, l'horloge indique 23h55 justifié par les dangers clairs et imminents de la prolifération nucléaire, du réchauffement climatique ainsi que la nécessité de trouver des sources d'énergie sûres et durables. Pas sur que l'on remonte l'horloge tout de suite.
Dans la culture populaire, beaucoup d'artistes font référence à cette horloge. Je vous en ai mis un exemple dans le bonus Kulturel.

Le bonus Kulturel:


Source: Wikipedia


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire